Pour détériorer la santé, ouvrir un stade peut suffire.


Le corps humain peut faire du sport soixante quinze années sans se blesser, mais son mode d’emploi peu l’ont lu.
L’entraînement doit rester un art plutôt qu’une science « Le joueur de piano exerce son art plus longtemps que le déménageur » GROZDANOVITCH
Lorsque vous déclanchez un mouvement,14% du cerveau vous obéit quand 86% vous échappe car les aires associatives sont extra pyramidales. La seule façon de les solliciter se fait de façon réflexe. C’est le domaine du cervelet. Il organise l’équilibre du geste. La seule raison d’avoir un cerveau c’est le mouvement et il y a mille façons d’imprimer les neurones du cervelet. Vive la proprioception !


Le corps est un instrument (Delsarte) Avare de ses mouvements, le styliste (que Dieu protègera) transforme un maximum de puissance métabolique en puissance mécanique, les autres gaspillent 33% de leur énergie. Une atteinte cartilagineuse guette celui qui se bouge mal. Le cartilage c’est la gomme du pneu. La tête sur le billot je n’en démordrai pas : ou bien vous prenez le temps de pratiquer le sport à ma façon ou bien vous prendrez celui de soigner vos sciatiques, tendinites, claquages, crampes, ampoules et votre arthrose (que Dieu prothèsera)
Faire différemment la même chose retarde l’arthrose. Toutes les dix minutes je change une de mes habitudes. Le cartilage c’est la gomme du pneu. Beaucoup usent leurs corps avec le sport. Courir ‘minimaliste’ c’est rebondir avec le pied à la verticale du genou. Courir pieds nus réduit l’impact articulaire, économise cartilage et calories. La tendinite se déclenche après une mauvaise ergonomie ou mauvaise alimentation (oxalates, urates, acide urique). Le corps trahit celui qui ne l’écoute pas. La contrainte du sol active les ostéoblastes chaque foulée améliorant l’ostéogenèse. Le vélo ne suffit pas, le choc pied-sol renforce l’os. Votre foulée est-elle BIO ? Améliorez la qualité du pied. La bonne sueur doit restée collée à la peau. Une activité sportive endurante plusieurs fois la semaine c’est 40 % de cancers en moins.


« La vision du grand fort et costaud est complètement erronée » J.M. PELT « Pousser à la performance est en totale contradiction avec l’histoire du corps de l’homme. Ce ne sont pas les individus les plus forts mais les groupes les plus aptes qui survivent » DARWIN l’origine des espèces
« Promouvoir la compétition c’est entretenir la difficulté que nous éprouvons tous à vivre ensemble » Berthold BRECHT
« Développer l’agressivité à l’égard de l’adversaire je laisse ce soin aux autres » Jacques Van RILLAER
« Le sport de compétition commence là ou la santé finit » Pr LLEDO i. Pasteur

Tâcherons sportifs ou scorophiles assoiffés de résultats, savez-vous que gagner affecte le cerveau. « Plus on gagne plus on est abjecte » The winner effect Ian ROBERTSON (Bloomsbury 2012)

PAPY... ! RACONTE-MOI LA PROPRIOCEPTION L’EQUILIBRE ET L’ENDURANCE

LE PARC PROPRIOCEPTIF

Le principe de Swing Chariot

Dès qu’il bouge l’enfant installé dans Swing Chariot crée des déplacements horizontaux et verticaux simultanés totalement aléatoires et le déséquilibre est harmonieux.

Toute variation du centre de gravité exige une réponse proportionnelle en vitesse et en intensité au déséquilibre initial.

Si aucune correction n’est faite, l’enfant se trouve en situation tout à fait agréable de balancelle à condition de rester allongé.

Mais toute tentative de reptation, « quatre pattes » ou de redressement à genoux puis debout nécessite une adaptation réflexe immédiate pour centrer G. Elle sera aidée par un appui manuel au filet.

Diminuer puis supprimer cet appui est ce vers quoi il faut tendre, l’objectif à atteindre, le top proprioceptif ?

En s’amusant, l’enfant met en place son schéma corporel.